Katschhof Aachen Südansicht zum Dom (c) Jörg Hempel, Aachen

Le Katschhof constituait la cour intérieure du palais de Charlemagne à Aix-la-Chapelle

Au nord de la place se trouvait alors, à la place de l’actuel Hôtel de ville, la Salle du Trône du palais. Au sud, on pouvait voir l’église consacrée à la Vierge Marie, l’actuelle cathédrale. Entre ces bâtiments passait une colonnade qui fermait la place à l’ouest. En face, le Katschhof continuait pour aboutir aux thermes romains où se trouvaient les bains thermaux de Charlemagne. On pense que les appartements de vie de Charlemagne se trouvaient également sur le Katschhof.

Le pilori a donné son nom actuel au Katschhof

Dans les siècles qui suivirent, on construisit de petites maisons d’habitation tout autour de la place même du côté de l’Hôtel de ville et de l’église mariale. Sur la partie ouest se situait le « Acht », le bâtiment du tribunal des échevins. Plusieurs sentences y furent exécutées à l’aide d’un pilori. On appelait cela le « Kaks » d’où le nom actuel de la place : Katschhof. Entre le « Acht » et l’Hôtel de ville avait été édifié au XIIème siècle le bâtiment des drapiers. C’était un lieu important pour la vie économique de la ville où la confection textile était une branche économique très prospère. Au XVIIIème siècle, l’architecte municipal Johann Joseph Couven transforma ce bâtiment en salle de spectacle.

Un siècle plus tard, mûrirent des projets pour moderniser l’Hôtel de ville et bâtir, à la place de cette salle de spectacle, un nouveau bâtiment pour l’administration. Le projet fut achevé en 1903 mais pendant la seconde guerre mondiale, le pompeux bâtiment de l’architecte Friedrich Pützer, fut détruit. On opta alors pour un modèle de style Renaissance. Dans la période qui suivit la guerre, ce style apparut comme une déviance dépassée. Le bâtiment ne fut d’ailleurs finalement pas reconstruit mais remplacé par une nouvelle construction d’après les plans de Gerhard Gaubner, l’un des plus importants représentants de l’École de Stuttgart. Il a créé un bâtiment administratif moderne sur les ruines de l’ancien. Particulièrement représentatif de l’architecture d’après-guerre des années 1957 à 1960, l’édifice est classé monument historique. Les architectes aixois Jochen König et Thomas Croon, auxquels le projet de construction d’un nouveau Centre Charlemagne a été confié en 2009 ont intégré le nouveau musée dans l’architecture de Graubner. Ceci a donné lieu à une restauration méticuleuse des façades orientées sur le Katschhof et sur la Ritter-Chorus-Straße. L’ancienne esplanade présente aujourd’hui une zone d’entrée entièrement constituée de verre.

Station Histoire
Centre Charlemagne

Le « Centre Charlemagne – Neues Stadtmuseum Aachen » se trouve sur le Katschhof, l’ancienne cour intérieure du palais de Charlemagne située entre la cathédrale et l’Hôtel de ville. Une exposition y reconstitue à la fois l’histoire de Charlemagne mais aussi celle du développement de la ville. Le Centre est parallèlement le point de départ pour l’exploration des différentes stations de la « Route Charlemagne ».

Visites

A la prochaine station