Aachener Dom (c) Peter Hinschläger

Cathédrale : Le centre religieux de l'empire de Charlemagne

L’idée de Charlemagne était de réussir à faire d’Aix-la-Chapelle un centre religieux de son empire. Cette réalisation ne nous donne pas seulement des informations sur ses croyances personnelles. L’introduction d’une religion chrétienne commune avec une liturgie unique constituaient pour lui un appui politique non négligeable pour son pouvoir. L’église dédiée à la Vierge Marie, l’actuelle cathédrale, devait démontrer l’expression de cette puissance. Elle fut construite entre 798 et 813 et réunit dans sa construction des influences aussi bien antiques que byzantines. L’impact de cette nouvelle église sur ses contemporains fut énorme. Depuis la fin de l’Antiquité, il n’avait pas été possible au nord des Alpes de réaliser une coupole de cette taille.

En 814, Charlemagne fut inhumé ici

Dans les siècles qui suivirent commença une véritable sacralisation de l’empereur qui débuta lors de l’ouverture légendaire de sa tombe en l’an 1000 et qui s’acheva en 1165, à son paroxysme, avec sa canonisation. Depuis 1215, les restes de Charlemagne reposent dans une châsse en or qui se trouve aujourd’hui au centre du chœur de la cathédrale. De cette époque datent également le parement d’autel en or (qui date de l’an 1000 environ), la chaire (avant 1014) et le lustre de Frédéric Barberousse (1180 environ).

C’est sur ce trône qu’à partir de 936 les rois allemands furent couronnés

Le chœur de l’église de la Vierge Marie est un octogone (huit côtés) surmonté d’une galerie à seize faces. A l’étage, cette galerie accueille un trône en marbre qui symbolisait le règne attendu du Christ. C’est sur ce trône qu’à partir de 936 les rois allemands furent couronnés. Ce chœur carolingien de l’église a été conservé jusqu’à nos jours. Du temps de Charlemagne date également l’imposante entrée de la cathédrale avec ses portes en bronze massif.

La tradition veut que Charlemagne ait fait venir à Aix-la-Chapelle les reliques les plus précieuses de la Chrétienté

Leur redécouverte est à l’origine d’un pèlerinage, au XIVème siècle, qui fit d’Aix-la-Chapelle un lieu de pèlerinage aussi prestigieux que Rome ou encore Saint Jacques de Compostelle.  Les reliques se trouvent également dans une châsse située dans le chœur. Leur vénération, sous la forme d’un grand pèlerinage, débuta en 1349 et continue encore de nos jours. Tout comme les couronnements, les pèlerinages, eux aussi, furent un élément économique et culturel de premier plan pour la ville au Moyen-âge.

Afin de mener à bien à la fois les fêtes du couronnement mais aussi les pèlerinages, on inaugura à l’occasion du 600ème anniversaire de la mort de Charlemagne en 1414, un nouveau chœur. A côté de l’octogone, c’est le deuxième chef-d’œuvre architectural de l’église car la plus grande partie de sa façade extérieure est constituée de verre. L’énorme  poids de la voûte repose sur de minces piliers sans renforts ni contreforts supplémentaires. En vérité, le poids est absorbé par un système complexe d’ancrages.

L’UNESCO inscrit la cathédrale d’Aix-la-Chapelle en 1978 sur la liste du Patrimoine Mondial. Elle fut le premier édifice allemand à y entrer

Depuis le XIIIème siècle s’est bâti tout un chapelet de chapelles latérales. Un cloître relie l’église avec le bâtiment du Trésor. La cathédrale devint le siège d’un évêché au temps de Napoléon pour la première fois et cela jusqu’en 1930. Un nouveau « point infos  » informera dans l’avenir les visiteurs sur la cathédrale.

La cathédrale, le Trésor et le Centre d’Information de la Cathédrale représentent, dans le cadre de la Route Charlemagne, le thème : « Religion ». Ils complètent les expositions sur l’histoire de la ville qui se trouvent à l’Hôtel de ville et dans le futur Centre Charlemagne.

 

Dom (c) Andreas Herrmann
Dom (c) Andreas Herrmann
Dom (c) Andreas Herrmann
Dom (c) Andreas Herrmann
Dom (c) Andreas Herrmann
Dom (c) Andreas Herrmann
Karlsbüste Domschatzkammer (c) Andreas Herrmann
Proserpina-Sarkophag Domschatzkammer (c) Pit Siebigs

Station Religion
Aachener Dom

L’église consacrée à la Vierge Marie de Charlemagne demeure encore aujourd’hui le noyau de la cathédrale. Elle constituait un centre sacré de l’empire carolingien et fut l’église du couronnement des rois au Moyen-âge. Station de la Route Charlemagne, la cathédrale avec son Trésor et le futur Point Information de la Cathédrale présente à la fois l’histoire d’Aix-la-Chapelle mais aussi le thème « Religion ».

Déjà au temps de Charlemagne, des couronnements mais aussi des pèlerinages, il existait un trésor artistique important dont les pièces les plus célèbres sont exposées dans l’actuel Trésor de la Cathédrale.

Le Trésor

Visites

Flyer (PDF)

A la prochaine station