Grashaus : Premier Hôtel de ville d'une ville développement

La Grashaus date d’une époque de rapides évolutions. Autour du palais de Charlemagne se développait une ville qui profitait de ce souvenir de Charlemagne, des couronnements et des pèlerinages. La Grashaus fut à partir de 1267 son premier Hôtel de ville. Déjà quelques années auparavant un conseil municipal avait été nommé avec deux maires à sa tête pour s’occuper des affaires administratives.

De la Grashaus médiévale ne subsiste aujourd’hui que la façade. Dans la partie supérieure de cette dernière on peut voir sept statues. On suppose qu’elles représentent les sept Princes- Electeurs qui, au moment de sa construction, élisaient le roi allemand. Juste en-dessous des statues, on peut voir, gravé dans la pierre l’ « hymne » médiéval d’Aix-la-Chapelle « urbs aquensis ».

De l'Hôtel de ville à la prison

La Grashaus fut utilisée durant environ 80 ans en tant qu’Hôtel de ville car en 1349 l’actuel Hôtel de ville venait d’être achevé à l’emplacement de l’ancienne Salle du Trône. Par la suite, on trouva d’autres moyens d’utilisation pour ce bâtiment qui devint à partir du XIVème entre autres, une prison. Les cellules se situaient derrière le portail muré du rez-de-chaussée. Les conditions de détention étaient épouvantables, de telle sorte que les autorités françaises construisirent une nouvelle prison. Le bâtiment tomba alors en ruine mais des amateurs d’art empêchèrent sa démolition totale en 1837.

La mémoire de la ville

Cinquante ans plus tard on édifia, derrière la façade restaurée, le nouveau bâtiment des Archives Municipales. Deux salles décorées et peintes dans un style néogothique ont été conservées en l’état. Après le déménagement des Archives Municipales dans la nouvelle « Maison de l’identité et de l’intégration » sur le Reichsweg, la Grashaus deviendra la station « Europe » de la Route Charlemagne.

Station Europe
Grashaus

La « Grashaus » construite en 1267, fut le premier Hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle et le resta jusqu’en 1349. Elle exprime la volonté des bourgeois de la cité de gérer eux-mêmes leur ville. Dans le cadre de la Route Charlemagne, elle représente le thème « Europe » et deviendra un lieu d’apprentissage sur l’Europe.

Histoire

Visites

A la prochaine station